Facilitateur d’Intelligence collective : 6 compétences indispensables

Facilitateur d'Intelligence collective : 6 compétences indispensables

La mission du facilitateur d’intelligence collective n’est pas simple. Au delà du simple régulateur bienveillant dont on a souvent l’image, il existe de véritables compétences spécifiques, très loin du talent inné.

Voici les 6 compétences que le facilitateur doit maitriser

Compétence n°1 du facilitateur : Diagnostiquer la maturité collaborative

Chaque groupe est différent et le facilitateur va devoir concevoir et animer sa séance en fonction.

Analyser les éléments dont on dispose sur la maturité collaborative d’un groupe est essentiel. Ce diagnostic peut tourner autour de quelques questions clés

  • Est ce qu’il existe dans le groupe un sentiment d’appartenance, des liens positifs?
  • Est qu’un objectif commun et porteur est bien identifié par tous?
  • Existe-t-il des problèmes de communication dans le groupe liés à des mauvaises habitudes en matière de communication ou à des litiges latents ou exprimés?
  • Quelles sont les habitudes, la culture en matière de participation, et de « posture d’acteur »?
  • La confiance semble-t-elle acquise dans le groupe, permettant un certain lâcher prise?…

Compétence n°2 du facilitateur : Renforcer cette maturité collaborative

Le facilitateur va consacrer une partie de sa séance à renforcer certains éléments de la maturité collaborative du groupe si nécessaire. Il peut le faire par la mise en place d’activités spécifiques ou par un accompagnement adapté.

Ce renforcement est important il facilitera grandement le déroulé global de l’atelier.

Compétence n°3 du facilitateur : Concevoir le déroulé

Pour le facilitateur il s’agit alors de concevoir avec méthodologie un déroulé complet .qui permettra d’aboutir à des objectifs précis et pertinents accompagnés de livrable utiles.

La conception est une véritable ingénierie, en partant des objectifs, des contraintes, du profil du collectif , le facilitateur concevra de vrais ateliers sur mesure pertinents, efficaces et aboutissant à un résultat dont il suivra l’utilisation.

Compétence n°4 du facilitateur : Adapter les activités

Les ateliers d’intelligence collective s’articulent autour « d’activités » proposées. Le facilitateur doit puiser dans un large panel d’activités d’intelligence collective dont il connait les objectifs et le fonctionnement pour développer et sélectionner des activités et les adapter de façon fine à la séance.

Compétence n°5 du facilitateur : Animer

L’animation d’une séance d’intelligence collective est une compétence bien entendu clé du facilitateur, même si ce n’est pas la seule. Elle nécessite une une bonne compréhension de la posture à adapter et la maitrise des outils clés de la communication.

Compétence n°6 : Dresser le bilan

La mission du facilitateur ne s’arrête pas à la fin de l’atelier; Celui-ci doit effectuer un bilan de la séance. Evaluer le résultat opérationnel de la séance mais aussi analyser sa propre pratique et suivre la progression collaborative d’un groupe.

Chacune de ces 6 compétences est essentielle pour le Facilitateur d’Intelligence Collective, elle nécessite une formation de qualité et un suivi régulier de sa pratique

Retrouver nos formations

Télécharger notre Livre Blanc pour passer réellement au collaboratif

👇

Découvrez les bénéfices du collaboratif en entreprise, comment y parvenir à votre rythme, quelles méthodes utiliser et bien plus encore.

Couverture ebook

Commentaires

Passez au collaboratif : tous les articles & toutes les ressources pour arrêter d’en parler et passer à l’action simplement. Abonnez-vous à la newsletter 👇